Sankt Pauli vs Hambourg SV, le derby hambourgeois. Pourquoi une telle rivalité ?

« Une ville, 2 clubs et 2 mondes différents ». Voilà comment on pourrait définir le derby entre le Hambourg SV et le FC Sankt Pauli. Mais revenons en arrière, si vous le voulez bien, afin de rappeler d’où vient cette rivalité et également (re)voir les engagements de chacun.

Hambourg, est la secondes ville d’Allemagne la plus peuplée, après Berlin, et le premier port du pays. Elle se situe au nord de l’Allemagne, à environ 2h en voiture, de la frontière danoise.

Carte Hambourg
Carte Hambourg

La ville compte 2 clubs principaux de football, le Hambourg SV grand club « bourgeois » et le FC Sankt Pauli petit club « de gauche ».

Le FC Sankt Pauli est un club de quartier, et quel quartier! Sexe, drogue et football résument bien ces quelques pâtés de maison du sud-ouest de Hambourg.

Carte Sankt Pauli
Quartier Sankt Pauli

Le cœur de ce secteur en est la Reeperbahn, une large artère aux néons multicolores où s’alignent fast-foods, salles de jeu, sex-shops et bien plus encore.

Reeperbahn
Célèbre rue au cœur d’un quartier réputé « chaud », dans tous les sens du terme.

Le paysage entre le quartier et le centre-ville d’Hambourg, est différent. Voyez plutôt…

Photo Hambourg

Mais d’où provient cette rivalité ?
Fondé en 1910, le FC Sankt Pauli a un palmarès national vierge. Mais qu’importe, ce n’est pas le palmarès qui attire les fans mais bel est bien la passion, la culture punk/rock, les valeurs que défendent les supporters et les combats que mène le club et ses fidèles fans. Mais pour ça, j’y reviendrai plus tard.

L’opposition entre ses 2 clubs, c’est déjà que le HSV (qui a été fondé en 1887) est le premier club de ville et le plus riche. Dans les années 70 à 90, le club est connu pour avoir remporté de nombreux trophées. Puis ensuite au fil des années, un autre club d’Hambourg, s’est fait une petite place dans le monde du football. Et comme dirait la voix off d’Astérix : « Nous sommes dans les années 80. Toute la ville d’Hambourg est occupée par les hambourgeois… Toute ? Non ! Car un quartier peuplé d’irréductibles punks résiste encore et toujours à l’envahisseur. »

Astérix

Lorsque St. Pauli a finalement réussi à se hisser au sommet en 1977 et à battre son rival dans le derby, certains fans de HSV n’ont pas été tendres avec les couleurs marron et blanche, ne se voyant pas dans cet ADN et leur trouvaient une menace majeure pour leur domination.
Et la rivalité s’est brusquement accélérée dans les années 80, quand le hooliganisme battait son plein, et que des hooligans néo-nazis contrôlaient certaines tribunes du HSV, et s’opposaient aux activistes d’ultra-gauche de St. Pauli.

punk fcsp
Le FC Sankt Pauli, un club punk dans le football moderne

« Le FCSP est surtout connu pour avoir été le premier club allemand à s’être vigoureusement mobilisé contre le racisme et l’extrémisme. »

Un club très à gauche avec des valeurs uniques :
Ce petit club de quartier d’Hambourg est très populaire dans le monde. Populaire par son équipe de football ? Et non, justement, c’est bien ça qui le différencie des autres clubs. Le FCSP est surtout connu pour avoir été le premier club allemand à s’être vigoureusement mobilisé contre le racisme et l’extrémisme.
Le FC Sankt Pauli a par exemple très tôt fait modifier ses statuts et le règlement de son stade, pour bannir les mauvais comportements des supporteurs et donner l’exemple. Mais en fait, c’est même dès 1963 que St. Pauli a agi dans ce domaine, en devenant le tout premier club pro d’Allemagne à aligner dans son équipe première un footballeur d’Afrique noire: l’attaquant togolais Guy Acolatse. Engagé, le club du nord l’est également contre le sexisme. La preuve, en 2002, la publicité d’un magazine masculin a ainsi été retirée de l’enceinte du Millerntor-Stadion, car jugée dégradante vis-à-vis des femmes.

Guy Acolatse
Guy Acolatse

L’homophobie est un autre fléau dénoncé par le FC St. Pauli et pour montrer leur attachement à cette cause, en 2000 est installé en haut du stade, le drapeau arc-en-ciel, symbole de la cause LGBT.

LGBT
St. Pauli, 1er club de foot « gay friendly »

Mais la lutte la plus célèbre des fans du club hambourgeois reste celle menée contre l’extrême droite St-Pauli Fans gegen Rechts. Les supporteurs du club brun/blanc militent souvent et activement contre le fascisme et le néo-nazisme.

tedford-st-pauli.jpg
On peut lire Gegen rechts, ce qui signifie « Contre la droite »

[…] St. Pauli reste à 100% sous le contrôle de ses membres […]

Un monde d’écart :
Depuis toujours, le club du quartier d’Hambourg est considéré comme le petit poucet, comparé au grand HSV avec ses millions d’euros investis. C’est d’ailleurs cette allégorie de David contre Goliath qui inspire dans les années 1980 aux supporteurs le ‘Totenkopf’, l’iconique drapeau à la tête de mort. De plus, le club alternatif au cœur de la ville a gagné en notoriété parmi les squatters qui occupaient les ruines abandonnées le long du port de Hambourg.

Drapeau St Pauli
Le drapeau à tête de mort, symbole du petit contre les grands.

Comment en ait-on arrivé là ?
Dans les années 1980, alors que les extrémistes de droite commençaient à envahir l’Allemagne, y compris au Volksparkstadion, les spectateurs commençaient à tourner le dos et à chercher une alternative qu’ils avaient trouvée au Millerntor. De plus, les deux clubs ont des structures fondamentalement différentes. Bien que St. Pauli reste à 100% sous le contrôle de ses membres, HSV dépend désormais du soutien financier de l’homme d’affaires milliardaire Klaus-Michel Kühne depuis la transformation de son équipe de football professionnelle en société à responsabilité limitée en 2014. C’est donc un univers assez riche qui domine le centre-ville d’Hambourg.
Mais les supporters du FC Sankt Pauli ne l’entendent pas de cette oreille et le derby est là pour le démontrer. Car il n’y a pas que l’argent dans la vie, et les fans sont là pour le faire savoir et le montrer, à chaque match au Millterntor.

« Du moment que l’on fait la fête et que l’on voit des buts… Le résultat passe après», résume l’un des supporters du FCSP.

Tribune
A chaque match au Millerntor
-Stadion, l’ambiance est festive, digne d’un grand événement sportif lors de l’entrée des joueurs. Ces derniers rentrent sur la pelouse avec la chanson Hells Bells d’ACDC.

Derby avec un enjeu politique ou de suprématie ?
D’après des spécialistes, cette opposition idéologique appartient cependant au passé. « Aujourd’hui, certains continuent d’agiter l’argument politique pour justifier les affrontements, mais ils sont minoritaires », affirme un politologue.

Du côté du club, Michael Pahl, membre de l’équipe dirigeante du FC Sankt Pauli s’explique : « Il ne s’agit pas de politique, c’est une question de suprématie sur la ville, mais il existe une rivalité, et même une haine entre les deux groupes d’ultras ».

Derby
B.Pliquett lors du derby à Hambourg, en 2011.

Et la rivalité dans le stade, comment se passe-t-elle ?
Chaque club a des groupes d’ultras, qui se répondent soit dans les stades, avec des banderoles, des chants soit par la violence. Hambourg attise la convoitise par son derby tant attendu car s’il y a une telle rivalité entre les 2 clubs, les derbys se sont fait attendre. 7 ans exactement entre celui de 2011 et le premier de cette saison, en 2018 !
C’était le 16 février 2011, lorsqu’il y a eu un tremblement de terre pour le Hambourg SV. Cela faisait depuis 1977 qu’Hambourg été invaincu face à St. Pauli. Et à la 59ème minute, tout St. Pauli s’est mis à vibrer puisque Asamoah ouvre le score et donne la victoire aux marrons et blancs. Un moment qui restera gravé dans les têtes de chaque supporter du FCSP.

2011
Asamoah célébrant son but avec les supporters.

Le match aller s’est soldé sur un match nul 0-0, dans une ambiance à la fois magique et électrique. Mais les supporters du Sankt Pauli ont une revanche à prendre, puisqu’ils ont été accueillis par des bombes puantes et des excréments répandus sur le sol. Ils ont suivi le derby dans des conditions très désagréables.

En conclusion:
Beaucoup de derbys sont joués dans le monde entier comme en Grèce, en Argentine, en Turquie ou encore en Pologne. Mais ce derby, baptisé HamburgerDerby, est unique en son genre, quant à sa différence de classe social que par les différentes idées politiques de chacun, la gauche pour St Pauli, la droite pour Hambourg.

Et je finirai par une phrase qui résume bien ce derby qui provient d’une supportrice de Sankt Pauli : « Le derby n’est pas une bataille politique, mais plutôt un affrontement de visions quant à la manière dont le football devrait être géré. »

Nul ne doute que les supporters du FC Sankt Pauli mettront l’ambiance au Millerntor, comme ce fut le cas au match aller au Volksparkstadion.

Supporter FCSP
Les supporters du FC Sankt Pauli lors du match aller.

J’espère que vous avez pris du plaisir en lisant cet article et je vous souhaite un très bon derby hambourgeois !

Forza St. Pauli !

Publicités

2 commentaires sur “Sankt Pauli vs Hambourg SV, le derby hambourgeois. Pourquoi une telle rivalité ?

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :